Objectifs Archives - Institut National du Cancer

Toutes les contributions

 

Le recueil des contributions en ligne a été ouvert entre octobre 2015 et avril 2016, pour que chacun, citoyen-ne, professionnel-le, association, institution, puisse apporter son point de vue sur le dépistage du cancer du sein
et les évolutions souhaitées. Les contributeurs pouvaient choisir de s’exprimer de façon ouverte, ou bien en sléectionnant une des thématiques proposées.
Consultez l’analyse des contributions numériques produite par le comité d’orientation de la concertation.

Je trie les contributions

En 2004, le programme national de dépistage a été mis en place pour réduire le nombre de décès par cancer du sein et améliorer la qualité de vie des femmes atteintes d’un cancer. Plus de 10 ans après, ce programme pourrait intégrer de nouveaux objectifs de santé, comme par exemple la réduction des inégalités face au dépistage.
> Quels devraient être les objectifs du programme national de dépistage du cancer du sein ?
> Faut-il mettre en place des actions spécifiques pour des femmes qui accèdent moins au dépistage ? Quelles pourraient être ces actions ? Sur quels acteurs et relais de terrain s’appuyer ?
> Que faudrait-il mieux rembourser dans le parcours d’une femme engagée dans le dépistage du cancer du sein ?
> Le programme de dépistage pourrait-il également avoir comme objectif l’amélioration de la qualité des pratiques professionnelles ?
> Quels pourraient être les indicateurs d’évaluation de ces objectifs ?

Objectifs du programme de dépistage organisé du...


Association des Coordonnateurs pour le Dépistage des cancers

Association • 18 avr • 1

Objectifs du programme de dépistage organisé du cancer du sein

Association des Coordonnateurs pour le Dépistage des cancers, Association • 18 avr • 1

ACORDE est l’« Association des Coordonnateurs pour le Dépistage des cancers » et a été créée en 2000. Elle a pour objet de promouvoir le rôle et les missions du médecin coordonnateur des campagnes de dépistage, d’assurer l’information et la communication entre les membres, d’identifier les besoins de formation et promouvoir la formation initiale et continue des coordonnateurs, et enfin de permettre la valorisation et le développement de pratiques communes.
Forte de 100 membres fin 2015, elle dispose depuis 2002 de représentants dans les groupes nationaux de pilotage, réflexion, suivi ou de travail, ce qui lui permet d’intervenir dans la conception et l’organisation des campagnes de dépistage organisé des cancers. Elle initie des travaux concernant les programmes de dépistage et participe activement aux études menées dans ce domaine.

RESUME
L’objectif principal du dépistage du cancer du sein est de faire baisser la mortalité due à ce cancer. Toutefois, l’implantation de ce programme a ouvert la voie à de nombreux progrès tant sur la diffusion des connaissances sur cette maladie, que sur l’amélioration des techniques radiologiques que sur l’établissement des réseaux de professionnels de santé apportant une sécurité accrue aux femmes qui rentrent dans le dispositif.

le coût du dépistage


*trotrop

Citoyen/ne • 8 mar

le coût du dépistage

*trotrop, Citoyen/ne • 8 mar

la pub sur le cancer du sein c'est la gratuité - je m'insurge contre cette pub mensongère car tous les examens fait dans les suites sont payants et côutent trés chers - c'est malhonnête.

place du dépistage chez les personnes vivant...


lilibellule

Professionnel • 23 oct

place du dépistage chez les personnes vivant en institution

lilibellule, Professionnel • 23 oct

le dépistage devrait être proposé (ou plus) dans les lieux de vie des personnes vivant en institution y compris MAS, ESAT........les personnes présentant un handicap sont dépendantes des équipes éducatives et soignantes, et ne sont pas en capacité de demander le dépistage. Un programme spécifique (sur leur lieu de vie) devrait leur être dédié et être obligatoire. Ex : dès l'âge de 40 ans = dépistage cancer du sein,
. Dans les EHPAD, ne pas rester centrés sur les soins liés à la dépendance, mais penser aussi au dépistage qui est souvent oublié.

contribution verbale


atteinte du cancer du sein Isabelle

Citoyen/ne • 22 oct

contribution verbale

atteinte du cancer du sein Isabelle, Citoyen/ne • 22 oct

atteinte d'un cancer du sein depuis un an après avoir subi chimio opération re chimio radiothérapie et traitement sous herceptine je pense que un contrôle tous les 2 ans c'est peu ma tumeur c'est déclarée 1 an 1/2 après une mammographie. Ainsi que pour mes filles de 24 et 19 ans rien n'est prévu pour le dépistage et analyse malgré les antécédants sur 2 générations de cancer

Dépistage pour toutes


Chriscrea

Citoyen/ne • 22 oct

Dépistage pour toutes

Chriscrea, Citoyen/ne • 22 oct

L'information et la prévention devraient être renforcées dans les milieux défavorisés peut-être par un bon cadeau pour un soutien-gorge (partenariat public-privé). Encourager les femmes isolées à participer en faisant passer des autobus de radiologie (comme dans les écoles de mon enfance pour les radios des poumons).
Peut-être impliquer les esthéticiennes ou les infirmières à domicile en tant que relais de l'information dépistage.

age du dépistage


alaxia

Citoyen/ne • 15 oct

age du dépistage

alaxia, Citoyen/ne • 15 oct

age du dépistage

solutions pour un depistage precoce et motivé


les chirurgiens de l espoir

Association • 14 oct

solutions pour un depistage precoce et motivé

les chirurgiens de l espoir, Association • 14 oct

si les citoyens peinent à s intéresser au débat autour de la problématique du cancer du sein,les instances médicales et politico sociales devraient offrir des moyens simples pour une accessibilité a l information.
au Gabon la première femme de la nation a initié avec le corpus gynécologique et toujours les mêmes un débat autour de ces questions et le corollaire positif est qu aujourd’hui les multinationales par le biais des campagnes sportives type marathon ont incité les africaines à sortir de leur euthanasie passive pour se faire depister.bien attendu que ces femmes n ont pas attendu ces gros moyens,mais la technique d autopalpation et de palpation par les médecins reste encore un tabou dans ces zones ou l alphabétisation frise encore les 18% et l inconscient collectif doit attirer la conscience des décideurs pour faire de cette politique le dernier avatar de la caravane sante menée par les chirurgiens de l espoir.Nous devons donner des moyens non pas pour que les malades ou les ignorants malades viennent a nous, allons les chercher et prévenons les des dangers qui leur guettent.C est la le combat noble que poursuivent au quotidien les membres de l association gabonaise des chirurgiens de l espoir sans nerf de la guerre mais par une simple sensibilisation a travers des thématiques sur les réseaux sociaux et dans les Etablissements scolaires et les villages et cantons de l arrière pays grâce a la générosité de certains donateurs "MARIE ANNE ANKOMBIE RAPONTCHOMBO

Le dépistage est essentiel et il faut...


Yotha42

Citoyen/ne • 5 oct

Le dépistage est essentiel et il faut...

Yotha42, Citoyen/ne • 5 oct

Le dépistage est essentiel et il faut convaincre de son utilité car parfois il y a des hésitations : suivre un depistage très régulier, peut effrayer. Mais il faut savoir qu 'au contraire, c'est rassurant de savoir que l'on est suivie régulièrement. Tous les deux ans la mammographie et tous les ans une échographie lors de la visite chez le gynécologue. Sans oublier la palpation que peut aussi assurer le généraliste. C est ce qui se passe pour moi, 59 ans. Ma mère, âgée de 80 ans alors, a débuté un cancer du sein découvert extrêmement tôt grâce au dépistage régulier. C est essentiel. C est vital. Et il faut que nos filles puissent très tôt penser au dépistage comme quelque chose de naturel et qu' elles puissent y accéder plus que ce qui se fait actuellement. Surtout s' il y a eu des précédents familiaux, cela va de soi. Ma fille, dont la grand mère a eu un cancer du sein dėpistė très tôt, peut-elle espérer un suivi comme celui que je suis et à partir de quand ? Elle a peine 30 ans et je veux pour elle poursuivre mon dépistage très régulier et qu elle puisse aussi être suivie, tout en sachant que sa grand mère, ma mère, a été sauvée par le dépistage.

TRAVAILLEUSES ET CANCERS DU SEIN


ZYLBERBERG

Professionnel • 2 oct

TRAVAILLEUSES ET CANCERS DU SEIN

ZYLBERBERG, Professionnel • 2 oct

Madame, Monsieur,

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC, OMS) a classé, en 2010,le travail de nuit ("lShiftwork that involves circadian disruption") comme cancérogène (classé 2A). Il s'est en particulier basé sur des études chez les infirmières de nuit.
La DARES en 2012 (DARES publications n°62 août 2014) indiquait qu'en France 15,4% des salariés travaillent occasionnellement ou habituellement de nuit soit environ 3 millions de salariés. La proportion de salariés travaillant habituellement la nuit entre 1991 et 2012 a plus que doublé (3,5% en 1991 et 7,4% en 2012). Au cours des vingt dernières années, les femmes travaillant occasionnellement ou habituellement a doublé (500 000 en 1991 et 1 million en 2012) alors que les hommes concernés n'augmentaient que de 25%.
Il me paraît important de prendre en compte cette population dans les objectifs du programme de dépistage du cancer du sein.
Je pense qu'il serait pertinent de considérer que les populations de femmes travaillant la nuit sont des populations où le taux de participation devrait dépasser 70% de participation.

Le débat sur la création d'un tableau de maladie professionnelle (Code de la Sécurité Sociale) devrait être entamé au sein d'un travail interministériel (Ministère de la Sante et Ministère du Travail).

Je vous remercie, par avance, de la suite que vous donnerez ou pas à cette demande

Cordialement

fière d'être en VIE!!


nath

Citoyen/ne • 30 sept

fière d'être en VIE!!

nath, Citoyen/ne • 30 sept

un moment pas très agréable que cette mamo, mais j'ai 48 ans, et sans elle aujourdhui ... ma tumeur n'était pas palpable, alors oui, les labos en profitent, oui les marché sont juteux, mais osez,avouez,que c'est la peur qui freine beaucoup d'entre nous, j'ai aujourdhui la fierté d'être en VIE et cela n'a pas de prix pour moi et pour ma famille. j’incite vraiment toutes celles qui veulent prendre soin d'elles même au dela des apparences a le faire vraiment vraiment..... ne pas accuser les autres c'est aussi ca se prendre en charge.en marche les filles!