Toutes les contributions

 

Le recueil des contributions en ligne a été ouvert entre octobre 2015 et avril 2016, pour que chacun, citoyen-ne, professionnel-le, association, institution, puisse apporter son point de vue sur le dépistage du cancer du sein
et les évolutions souhaitées. Les contributeurs pouvaient choisir de s’exprimer de façon ouverte, ou bien en sléectionnant une des thématiques proposées.
Consultez l’analyse des contributions numériques produite par le comité d’orientation de la concertation.

Je trie les contributions

information alternative sur inefficacité dépistage

docteur du 57

Professionnel • 17 nov

information alternative sur inefficacité dépistage

docteur du 57, Professionnel • 17 nov

Un article très récent de Archie Bleyer et Tony Miller, reposant sur des études aux Etats Unis, en Europe et au Canada enfonce le clou : la mammo de dépistage n'apporte aucune contribution sur la diminution de mortalité que l'on observe partout, et qui est due aux traitements qui deviennent de plus en plus efficaces. La mortalité par cancer du sein diminue plus encore chez des femmes non dépistées et chez des femmes jeunes, qui ne sont pas encore intégrées, du fait de leur âge, dans le dépistage. Par contre les femmes dépistées rencontrent pas mal de problèmes du fait d'un surdiagnostic de lésions qu'on pouvait ignorer. Il existe une brochure très bien faite sur un site indépendant www.cancer-rose.fr Vous en apprendrez plus que sur toutes les documentations roses sur papier glacé ruineuses pour tout la collectivité, et qui n'apportent aucun information digne de ce nom aux femmes.

bonjour j'ai 49 ans je suis suivie...

Dias.d

Citoyen/ne • 17 nov

bonjour j'ai 49 ans je suis suivie...

Dias.d, Citoyen/ne • 17 nov

bonjour
j'ai 49 ans je suis suivie depuis juillet 2013 pour un cancer du sein avancé, en fait je devrai dire j'étais suivie car depuis plusieurs mois je n'ai plus de couverture sociale. J'ai du renoncé a la reconstruction, et a pas mal de soins.
aujourd'hui alors que je n'ai même pas d’indemnité journalière je me vois obligé de payer la dernière intervention chirurgicale que j'ai subi. Il est tres bien de faire un depistage mais pour cela il faudrait avoir des droits ce qui n'est pas le cas de bon nombre de personne.

Un appareil barbare

pointvirgule

Citoyen/ne • 14 nov

Un appareil barbare

pointvirgule, Citoyen/ne • 14 nov

A 36 ans, j'ai passé une mammographie suite à un coup reçu dans un sein. Rien, seul un traumatisme musculaire léger... mais j'ai été traumatisée à vie par cet appareil barbare dont j'ai gardé les traces trois semaines durant. Depuis, j'ai 55 ans et m'interroge quant aux possibilités de celui-ci d'éclater les nodules pouvant exister dans les poitrines malades...

Non à la manipulation

Intimité

Citoyen/ne • 12 nov

Non à la manipulation

Intimité, Citoyen/ne • 12 nov

Je ne cautionne nullement la manipulation de mes seins régulière, largement remise en question à ce jour, ni la manipulation de ma personne ( humiliation, culpabilisation, infantilisation, derresponsabilisation...) pour m'inciter à réaliser des mammographies. Oui à une information digne de ce nom et à un choix personnel de s'inscrire dans cette démarche dite préventive. Non aux sacrifices des femmes dans une logique financière....

très en colère!!!!

colère

Citoyen/ne • 11 nov

très en colère!!!!

colère, Citoyen/ne • 11 nov

Alors voilà. L'alcool a été identifié comme un des facteurs de risque du cancer du sein. Et juste à la sortie d'octobre rose on va à nouveau autoriser la publicité pour le vin en France !!!! Quelle hypocrisie. Moi je dis arrêtons de dépenser tout cet argent en dépistage. Gardons le pour soigner les malades et que chacun vive sa vie comme il le souhaite ! Jamais dans ce pays nous ne nous attaquerons aux vraies causes des cancers. Le dépistage donne l'impression que l'on fait quelque chose. Mais c'est faux. Je suis très déçue de la politique actuelle. Je ne participerai pas au dépistage et je n'achèterai pas de vin non plus !!!

stop au dépistage (de)sorganisé

stop!

Citoyen/ne • 10 nov

stop au dépistage (de)sorganisé

stop!, Citoyen/ne • 10 nov

Stop au dépistage systématique qui fera subir des examens inutiles à plus de 85% des femmes. En revanche mieux dépister individuellement les femmes se sachant à risque particulier . Et surtout enfin travailler sur la prévention primaire pour tenter de diminuer le nombre de cas au lieu de juste vouloir détecter des cancers. La France fait partie des pays où il y a le plus de cancer du sein. Il serait temps de comprendre pourquoi non ????

AVANCER L'AGE DU DEPISTAGE

canard

Citoyen/ne • 9 nov

AVANCER L'AGE DU DEPISTAGE

canard, Citoyen/ne • 9 nov

A l'heure actuelle de plus en plus de jeunes femmes sont atteintes de cancer et en décèdent. Si le dépistage était effectué dès l'âge de 20 ans et tous les ans, jusqu'à 50 ans, il y aurait certainement moins de drames. Aujourd'hui, combien d'orphelins..... A 60 ans, l'ensemble des femmes n'a plus d'enfants en charge, normalement.....

Hypocrisie

kine

Citoyen/ne • 9 nov

Hypocrisie

kine, Citoyen/ne • 9 nov

Je suis âgée de 41 ans, j'ai eu un lymphome à l'âge de 15 ans et un cancer du sein hormono-dépendant à 33 ans (ablation complète puis reconstruction) Je suis de plus en plus exaspérée d'entendre parler de dépistage, c'est totalement hypocrite. Au lieu de s'attaquer au mal, à la racine, on préfère soigner quand le mal est là, trop tard...
Parlons plutôt de tout ce que les industriels font ingurgiter à la population, parlons des coopératives agricoles qui font leur gras sur les pescticides et fongicides vendus en masse au agriculteurs, faisant croire qu'il n'y a pas d'autres alternatives, regardons le lobbing de l'industrie automobile qui fabrique toujours des voitures polluantes, pourvu qu'ils protègent les rois du pétrole !! Le dépistage à partir de 50 ans, c'est une vaste foutaise, combien de personnes autour de nous ont un cancer et ce, depuis leur plus jeune âge ! Du dépistage oui, mais pas pour laisser croire que l'on s'occupe du problème du cancer, le problème est ailleurs et personne ne veut s'attaquer à cette foutue maladie - à la racine - !!!

avis sur l'organisation du dépistage

Mamina

Citoyen/ne • 6 nov

avis sur l'organisation du dépistage

Mamina, Citoyen/ne • 6 nov

Le dépistage est très bien organisé et les médecins de l'association ADOC 11 sont disponibles en cas de question.
Je recommande autour de moi de prendre en compte les convocations.

Contenu du courrier d'annonce du résultat

Audrey

Citoyen/ne • 6 nov

Contenu du courrier d'annonce du résultat

Audrey, Citoyen/ne • 6 nov

Je suis trop jeune pour être concernée par le dépistage organisée, toutefois, j'ai eu des échos de certains proches qui pourraient vous donner une piste d'amélioration. Suite à la mammographie, la femme reçoit un courrier indiquant le résultat. Lorsque le cliché ne donne pas un résultat probant (incident technique), la femme reçoit un courrier l'invitant à faire des examens complémentaires. La façon dont est rédigé ce courrier laisse sous-entendre qu'il y a un risque de cancer alors qu'il s'agit simplement d'un mauvais cliché. Il serait mentionné "anomalie", ce qui effraie les femmes. Ces femmes seraient moins enclines à rétitérer le test 2 ans après suite à cette mauvaise expérience.
Peut-être que modifier les courriers de résultats avec des textes plus rassurants dédramatiserait la mammographie et rebuterait moins certaines personnes.

auto-palpation

Encolaire

Citoyen/ne • 5 nov

auto-palpation

Encolaire, Citoyen/ne • 5 nov

C'est pendant ma chimiothérapie qu'un médecin m'a informée que toutes les femmes de plus de 20 ans doivent pratiquer une auto-palpation chaque mois après les règles!
Il devient URGENT d'en informer les femmes avant qu'elles ne tombent malades!

Etre informée afin de choisir en toute...

Paul Aymon

Professionnel • 5 nov • 1

Etre informée afin de choisir en toute connaissance de cause

Paul Aymon, Professionnel • 5 nov • 1

Seules les femmes bien informées sont en mesure de faire le choix de se faire dépister ou de ne pas le faire. Il faut pour cela que l'information soit convenablement équilibrée. Il y a dans tous les pays développés une controverse qui se met en question les avantages et les inconvénients du dépistage systématique des cancers du sein. Les risques et les inconvénients liés aux surdiagnostics des cancers du sein sont en passe de dépasser les bénéfices espérés. Ils entraînent des surtraitements préjuciables aux patientes.

Je recommande vivement à toutes les femmes, et de façon générale à tous les citoyens de visionner le film intitulé: "Le dépistage du cancer en question" qui a été projeté sur Arte le dimanche 22 février à 7h05 du matin ce qui a évidemment restreint le nombre de téléspectateurs(trices).
Je suggère aussi la lecture tranquille de la brochure ci jointe.

Ces deux documents sont excellents. Sans doute surprendront-ils bien des gens.
Le jeu vaut la chandelle. A bientôt dans la concertation.

DE PLUS EN PLUS JEUNE

vinou

Citoyen/ne • 5 nov

DE PLUS EN PLUS JEUNE

vinou, Citoyen/ne • 5 nov

Je suis atteinte d'un cancer du sein j'ai 37 ans et aucun cas de cancer du sein dans ma famille. J'ai découvert un e grosseur au niveau de mon sein droit en me faisant une palpation sous ma douche. A Oncopole à Toulouse où je vais il y a des patientes aussi jeunes que moi.

Stress lié aux dépistages, est ce bon...

Lilli

Citoyen/ne • 5 nov

Stress lié aux dépistages, est ce bon ?

Lilli, Citoyen/ne • 5 nov

Avec tous les dépistages organisés, nous sommes en permanence soumis à un stress (attente des résultats, peur des examens etc) et nous passons notre temps à aller chez les médecins. Les anciens n'allaient chez leur docteur qu'en cas de problème et leur mode de vie était plus sain. Aujourd'hui nous sommes sur-médicalisés , pour quel résultat au final ? Beaucoup plus de cancers qu'autrefois...Je me demande donc si ce sentiment de stress permanent qui nous est imposé (aussi par les médias et des campagnes comme octobre rose) est bon pour la santé publique ? Pourquoi ne pas plutôt réaliser des campagnes à caractère positif incitant à changer notre mode de vie actuel et nous informant des facteurs de risques modifiables ? Quel est le but du dépistage ? Détecter les cancers...est ce vraiment une finalité acceptable ? Beaucoup de femmes autour de moi croient encore que le cancer du sein n'est lié à aucun risque comportemental (comme surpoids alcool etc) mais qu'il s'attrape comme cela "dans l'air" ! Incroyable non ?

Abus de pouvoir !

incroyable !

Citoyen/ne • 5 nov

Abus de pouvoir !

incroyable !, Citoyen/ne • 5 nov

Je m'interroge face aux suggestions de certains qui voudraient rendre le dépistage obligatoire alors même que sa fiabilité est loin des 100%. Ce serait un abus de pouvoir très grave, une violation de nos droits pour un pays comme la France. Si dépistage obligatoire cela veut donc dire traitement obligatoire en cas de découverte de cancer. Dans mon entourage deux personnes ont eu un cancer soit disant "découvert à temps". Hélas qu'ont elles gagné ? 3 à 4 ans de vie supplémentaire , épuisées par les chimios, 3 ans passés au lit, les traitements étant parfois plus rudes que le cancer lui même. Ces personnes ont juste gagné quelques mois supplémentaires, et sont décédées malgré la découverte précoce de leur cancer. On voudrait nous imposer des dépistages pour finir ainsi... La belle affaire ! Le dépistage et les traitements doivent rester volontaires. Nous en sommes en 2015 et pas en Europe de L'est. Nous sommes en démocratie, gouvernée, je l'espère, par des personnes qui revendiquent ce droit...

Le médecin traitant

Anne

Professionnel • 5 nov

Le médecin traitant

Anne, Professionnel • 5 nov

Les médecins traitant devraient avoir une visite par an ou tous les 2ans pour tous patients de plus de 50ans.visite obligatoire. Payée plus de 23e mais avec obligation de rapporter des examens. Un examen sanguin par an+PSA pour les hommes ,un examen mammographie tous les 2 ans.
Je dis bien OBLIGATOIRE. sous peine de non remboursement des frais médicaux suivant ce non respect de convocation.
Les Drs traitant pourraient avoir le listing de leurs patients avec obligation des visites annuelles.

Mon cancer à moi

mavieamoi

Citoyen/ne • 4 nov

Mon cancer à moi

mavieamoi, Citoyen/ne • 4 nov

Je suis juste concernée par le cancer du sein, pour le vivre actuellement. J'ai vu lors d'une palpation de mon sein droit qu'il y avait quelque chose de pas très normal, j'ai passé une radiographie, puis une mammographie, puis une biopsie en l'espace de quelques minutes dans un hôpital. Ce fut un véritable tsunami, un vrai bouleversement. De type II, je fus opérée cet été en juillet, chimio puis je vais commencer d'ici 2 semaines une radiographie. J'ai rencontré des tas de personnes autant dans le domaine médical que dans le domaine des personnes qui traversaient la même chose que moi en chimiothérapie.
Ce qui m'a manqué le plus, la présence de mon entourage, qui a eu "peur" de ce mot "CANCER". Serait-ce un gros mot ? Un mot hideux ? Est-ce moi qui était "hideuse" car j'avais perdu mes cheveux ?

Dépistage positif

boussinoise

Citoyen/ne • 3 nov

Dépistage positif

boussinoise, Citoyen/ne • 3 nov

J'ai fait plusieurs fois des dépistages et cette fois le résultat à révélé un cancer du sein,d’où la grande importance de ces derniers.Pour ce qui est de l'examen lui même je trouve que les radiologues ne sont pas assez doux dans leurs gestes et cela fait souvent mal,d’où la crainte de le faire

Dépister, sensibiliser + tôt

Yedaru

Citoyen/ne • 3 nov

Dépister, sensibiliser + tôt

Yedaru, Citoyen/ne • 3 nov

Tout le monde le dit, que ce soit le commun des mortels ou les professionnels de santé. Le cancer du sein touche de plus en plus de femmes, de plus en plus jeunes. Ainsi, le dépistage doit se faire plus tôt (comme dans certains pays, notamment en Angleterre et au Canada il me semble), et la prévention doit intervenir aussi assez tôt, en même temps que les questions de contraception etc.... J'observe mon corps, je prête attention à mes seins, leur aspect, leur texture .... C'est le BEABA.

Je n'y comprends plus rien

Annie

Citoyen/ne • 2 nov

Je n'y comprends plus rien

Annie, Citoyen/ne • 2 nov

Si le dépistage du cancer du sein est si important, pourquoi brouillez-vous le message en faisant une concertation citoyenne ? Vous semez le doute... C'est à n'y rien comprendre