Toutes les contributions

 

Le recueil des contributions en ligne a été ouvert entre octobre 2015 et avril 2016, pour que chacun, citoyen-ne, professionnel-le, association, institution, puisse apporter son point de vue sur le dépistage du cancer du sein
et les évolutions souhaitées. Les contributeurs pouvaient choisir de s’exprimer de façon ouverte, ou bien en sléectionnant une des thématiques proposées.
Consultez l’analyse des contributions numériques produite par le comité d’orientation de la concertation.

Je trie les contributions

Limite d'âge des mamographies

EUCLIDIA

Citoyen/ne • 15 oct

Limite d'âge des mamographies

EUCLIDIA, Citoyen/ne • 15 oct

Bonjour,
On voit partout que les femmes de 50 à 74 ans doivent se faire dépister tous les 2 ans.
Mon médecin me parle de commencer à se faire contrôler après 40 ans, chose que j'ai faite.
Ne pensez-vous pas qu'il faudrait aussi en parler dans les médias car des femmes de moins de 40 ans ont des cancers du sein et elles laissent derrière elles, souvent de jeunes enfants et de maris éplorés ! Merci de m'avoir lue.

Dépistage pour les femmes de plus de...

biss.france

Citoyen/ne • 15 oct

Dépistage pour les femmes de plus de 74ans

biss.france, Citoyen/ne • 15 oct

Pourquoi la prise en charge du dépistage du cancer du sein est réservé aux femmes de plus moins 74 ans?
Etant considérée comme "à risque", (ma sœur a subi une ablation d'un sein à cause d'un cancer) j'ai maintenant 79 ans et je trouve anormale cette "discrimination".

interet du depistage

guillot

Professionnel • 15 oct

interet du depistage

guillot, Professionnel • 15 oct

Le dépistage organisé ne devrait pas être basé sur un examen complémentaire.
Il faudrait informer les femmes dépistées que la mammographie ne dépiste pas tout les cancer du sein.
En tant que gynécologue médical nous dépistons depuis toujours le cancer du sein chez toutes les femmes qui viennent nous consulter, quel que soit leur âge, en tenant compte du risque personnel et familial. Nous adapterons notre dépistage en fonction de cet age et de ce risque.
Nous le faisons tous les ans et depuis toujours nous demandions chez les femmes à risque dit normal, une mammographie complémentaire tous les deux ans.
Combien de femmes sont-elles dépistées en plus de ce dépistage personnel depuis que le dépistage organisé est installé ? Car, bien souvent, nous avons l'impression que ses femmes ne viennent plus nous consulter et que de ce fait certains diagnostics sont faits plus tardivement puisque nous les examinions tous les ans.
Cette consultation annuelle chez le gynécologue médical permettait le diagnostic d'autres cancers comme l'endomètre, la vulve ou les ovaires à des stades également plus précoces.
De plus, ce dépistage entre dans le cadre d'un rapport personnel adapté beaucoup moins source de stress et angoisses que le dépistage organisé. Et nous connaissons ses femmes depuis très longtemps.
Le cancer du sein est toujours traité comme s'il s'agissait d'une cellule qui deviendrait cancéreuse et se multiplierait progressivement… Hors je pense que la réalité est très différente… Assez souvent on a l'impression que des cellules placées dans le même sein ou dans les deux seins se met à proliférer simultanément suite à un signal ou une programmation inconnue. De ce fait les tumeurs dépistées font plusieurs centimètres d'emblée. Le dépistage clinique annuel permet un dépistage plus précoce.
Le dépistage organisé devrait donc être refait par des cliniciens compétents (en France il y a des gynécologues médicaux bien formés) il devrait être annuel et adapté en fonction des risques à chaque femme.
Certaines femmes ne se font plus dépistées uniquement parce que la mammographie est douloureuse… Elle bénéficierait alors d'un examen clinique et de conseils spécialisés.
D'ailleurs aux États-Unis où la gynécologie médicale n'existe pas le dépistage organisé n'a pas montré de bénéfice en terme de mortalité sur plus de 10 ans.

dépistage précoce

VINCENT

Professionnel • 15 oct

dépistage précoce

VINCENT, Professionnel • 15 oct

IDE en cancéro depuis 10 ans j'ai été en contact avec différents types de femme ayant cette pathologie qui reste malheureusement encore à ce jour mortelle .
Dur de voir qu'à ce jour nous rencontrons des femmes de plus en plus jeunes 35 - 45 ans se présenter avec un cancer du sein associé à des métas osseuses et que l'on accompagne jusqu'à leur décès alors qu'elles n'avaient aucun symptôme avant la détection par mammo . Dur de voir ces femmes dans la détresse de devoir préparer leurs enfants souvent très jeunes (6-10 ans) à leur séparation définitive "juste" pour un cancer du sein précoce qui n'a pu être détecté à "temps" car "pas dans les âges de la détection nationale".
heureusement aussi nous voyons des femmes qui ,"grâce" à la prévention nationale , vont pouvoir se sortir de cette parenthèse de vie qu'induit la prise en charge thérapeutique de cette pathologie lourde dans son aspect psychologique , familiale, couple , social mais aussi professionnel .
J'admire encore ces femmes qui reviennent pour nous dire que tout va bien après "cette parenthèse" , j'admire ces familles qui reviennent nous dire merci de la prise en charge de leur épouse , soeur ou mère après leur décès... j'admire ces femmes qui ont osées faire le test de la mammo préventive qui leur sauve la vie . Alors oui parfois la prévention est de "trop" mais tant qu'on verra ces femmes mourrir de ce cancer dépisté "trop" tard je pense qu'il faut continuer ce combat " pour la vie" et donc de prévention . merci

Personnellement je n avais jamais pensé que...

fredouil

Citoyen/ne • 15 oct

Personnellement je n avais jamais pensé que...

fredouil, Citoyen/ne • 15 oct

Personnellement je n avais jamais pensé que le cancer du sein pouvais me faire peur jusqu'à ce que ma maman decede courant 2014du cancer du sein. Ce fut très dur .et n'a fait qu aggravé mes crainte aujourd'hui .alors que dois je faire de ces crainte on dit que on en guerie plus facilement aujourd'hui .je doute .ma mère et partie en a peine 6 mois !!!!

age du dépistage

alaxia

Citoyen/ne • 15 oct

age du dépistage

alaxia, Citoyen/ne • 15 oct

age du dépistage

En vie grâce au dépistage

Margaret

Citoyen/ne • 15 oct

En vie grâce au dépistage

Margaret, Citoyen/ne • 15 oct

Suivie car Maman avait eu un cancer du sein à 57 ans, j'ai produit le crabe à 47 ans en 2000. Curetage sein droit, 6 chimiothérapie et 30 séances radiothérapie. Octobre 2013 le voilà de retour à gauche, ablation car ds calcification invasion apparue en qques mois, pas de métastases ni chimiothérapie ni rayons. J'ai demandé la double ablation, faite sans aucun regrets. MERCI LE DÉPISTAGE. la vie avant tout et elle est belle. Ne rien faire par peur n'arrête pas le crabe et souvent dépisté trop tard on y laisse la vie. JE SUIS VIVANTE ET HEUREUSE

Age du dépistage

Aurore 59120

Citoyen/ne • 14 oct

Age du dépistage

Aurore 59120, Citoyen/ne • 14 oct

J ai 31 ans et je suis en cours de chimio. Je pense que le dépistage du cancer du sein devrait se faire plus tôt... Je n ai aucun antécédent et j ai découvert par moi même mon cancer...

avis suite à mon cancer du sein

la vie est belle

Citoyen/ne • 14 oct

avis suite à mon cancer du sein

la vie est belle, Citoyen/ne • 14 oct

Nous avons toutes peur de passer une mammographie, et si c'était à mon tour ? le médecin vous appelle : il y a un gros doute, les examens s'enchainent , l'attente des résultats est insupportable, puis direction IGR , le chirurgien a trouvé les mots justes et j'étais rassuré d être prise en charge par des gens de grande compétence, :avoir confiance en ses soignants est essentiel. Jai été dépisté suffisamment tôt pour ne pas avoir à subir une mastectomie,( ma tumeur à gauche ne faisait que 5mm mais avait déjà métastasé dans un ganglion [ 10% de "chance" de métastase à ce stade] ma tumeur à droite faisait 20mm mais est resté in situ. Jai eu 6 chimio et 33 séances de radiothérapie; Nous sommes très bien entouré par les soignants pendant ce parcours, bien sur nous sommes fatigués , il faut prendre soin de soi, de son entourage : expliquer sa fatigue , ses soins , ce qui va se passer: ne pas laisser son entourage dans l'ignorance, ils ont souvent peur de nous voir ainsi, j'ai essayé d'être rassurante envers mes grands enfants,
Voilà mon parcours , je ne pense pas qu'il existe de dépistage inutile , ou des femmes sur traitées ( les traitements sont faits par protocoles selon des études établies sur plusieurs décennies) pour ma part ce dépistage m'a sauvé la vie. Je ne peux qu'encourager les femmes a passé leur mammographie, c'est loin d'être agréable mais vitale. Alors courage, si le diagnostique tombe, le parcours n'est pas insurmontable , on y arrive, pleine de fierté

une autre attitude

Salome

Citoyen/ne • 14 oct

une autre attitude

Salome, Citoyen/ne • 14 oct

Choix personnel je refuse le depistage....j ai 50 ans et mon corps m appaftient...j ai vu l etat de ma mere apres sa reconstruction....cela choquera sans doute le corps medical mais survivre ainsi ne m interesse pas......en plus je reste persuadee qu elle aurait pu vivre sans cette ablation....choix personnel que j assume entkerement et ne regarde que moi

Cela fait mal

plusdebleuausein

Citoyen/ne • 14 oct

Cela fait mal

plusdebleuausein, Citoyen/ne • 14 oct

Bonjour à tous,

J'ai 52 ans et je viens d'avoir ma deuxième mammographie et pour la 2ème fois le médecin a demandé un cliché supplémentaire. Pour le faire la manipulatrice a tourné 2 fois la vis alors que cela été déjà serré, j'ai tellement eu mal que j'ai eu la respiration coupée et impossible de crier. Le lendemain : bleu. Dans 2 ans, je n'irai pas au CHU mais dans le privé.

solutions pour un depistage precoce et motivé

les chirurgiens de l espoir

Association • 14 oct

solutions pour un depistage precoce et motivé

les chirurgiens de l espoir, Association • 14 oct

si les citoyens peinent à s intéresser au débat autour de la problématique du cancer du sein,les instances médicales et politico sociales devraient offrir des moyens simples pour une accessibilité a l information.
au Gabon la première femme de la nation a initié avec le corpus gynécologique et toujours les mêmes un débat autour de ces questions et le corollaire positif est qu aujourd’hui les multinationales par le biais des campagnes sportives type marathon ont incité les africaines à sortir de leur euthanasie passive pour se faire depister.bien attendu que ces femmes n ont pas attendu ces gros moyens,mais la technique d autopalpation et de palpation par les médecins reste encore un tabou dans ces zones ou l alphabétisation frise encore les 18% et l inconscient collectif doit attirer la conscience des décideurs pour faire de cette politique le dernier avatar de la caravane sante menée par les chirurgiens de l espoir.Nous devons donner des moyens non pas pour que les malades ou les ignorants malades viennent a nous, allons les chercher et prévenons les des dangers qui leur guettent.C est la le combat noble que poursuivent au quotidien les membres de l association gabonaise des chirurgiens de l espoir sans nerf de la guerre mais par une simple sensibilisation a travers des thématiques sur les réseaux sociaux et dans les Etablissements scolaires et les villages et cantons de l arrière pays grâce a la générosité de certains donateurs "MARIE ANNE ANKOMBIE RAPONTCHOMBO

depistage du cancer du sein: medecins et...

les chirurgiens de l espoir

Association • 14 oct

depistage du cancer du sein: medecins et patientes qui decide

les chirurgiens de l espoir, Association • 14 oct

le cancer du sein est le premier cancer chez la femme et la première cause de mortalité par cancer. au Gabon le cancer de sein est une fatalité et il s est rajeuni au cours du dernier septennat ce en partie lié à une politique de dépistage massif grâce au côtoiement des politiques et des médecins dans ce domaine.
23%des jeunes filles sont atteintes de cancer mais la lenteur du diagnostic est liée au marathon medical tres long du fait d une gymnastique entre gynecologues speciatites et medecins generalistes a competence gynecologique qui souvent omettent d insister sur l intérêt d un dépistage précoce par l autopalpation mammaire et les examens conventionnels :l échographie couplée à la mammographie.
les pratiques sexuelles et le besoin d un gigantisme mammaire pour ne pas dire gynecomastie laissent souvent ces femmes perplexes et heureuses de leurs atouts sexuels mais très souvent surprises lorsque le neologisme cancer viens raisonner devant le diagnostic d une" peau d orange" ou de macro kystes ou de ganglion sentinel.le drame de ces jeunes filles n est plus tant la fin d une vie ou le commencement de la fin mais elles s inquientent plus des méfaits cicatriciels liés à une double mastectomie préventive a la "angelina jolie" ou la mastectomie selon patey qui va meurtrir leur univers conjugal en les transformant en un purgatoire carcéral.
nous voulons amener à une prise de conscience collective et mesurée des risques d un dépistage tardif de ces boko harams silencieux

politique de depistage

les chirurgiens de l espoir

Association • 14 oct

politique de depistage

les chirurgiens de l espoir, Association • 14 oct

le cancer du sein est le premier cancer chez la femme et la première cause de mortalité par cancer. au Gabon le cancer de sein est une fatalité et il s est rajeuni au cours du dernier septennat ce en partie lié à une politique de dépistage massif grâce au côtoiement des politiques et des médecins dans ce domaine.
23%des jeunes filles sont atteintes de cancer mais la lenteur du diagnostic est liée au marathon medical tres long du fait d une gymnastique entre gynecologues speciatites et medecins generalistes a competence gynecologique qui souvent omettent d insister sur l intérêt d un dépistage précoce par l autopalpation mammaire et les examens conventionnels :l échographie couplée à la mammographie.
les pratiques sexuelles et le besoin d un gigantisme mammaire pour ne pas dire gynecomastie laissent souvent ces femmes perplexes et heureuses de leurs atouts sexuels mais très souvent surprises lorsque le neologisme cancer viens raisonner devant le diagnostic d une" peau d orange" ou de macro kystes ou de ganglion sentinel.le drame de ces jeunes filles n est plus tant la fin d une vie ou le commencement de la fin mais elles s inquientent plus des méfaits cicatriciels liés à une double mastectomie préventive a la "angelina jolie" ou la mastectomie selon patey qui va meurtrir leur univers conjugal en les transformant en un purgatoire carcéral.
nous voulons amener à une prise de conscience collective et mesurée des risques d un dépistage tardif de ces boko harams silencieux

Dépistage

Vinie

Citoyen/ne • 14 oct

Dépistage

Vinie, Citoyen/ne • 14 oct

Juillet 2012 une simple mamographie et là juste des mots "attendez le médecin" une petit boule de 17mm, petit presque insignifiant. Et puis tout ce met en place, prise en charge par l'igr et date de l'opération pour octobre le 18, deux jours après mes 42 ans ! Et bien cette petite boule de 17mm à grossi jusqu'à 25 mm ! Opération réussi mais des ganglions sentinelles positifs. Donc chimio et radiothérapie. Le corps médical à été très prévenant et à l'écoute. Je remercie surtout les infirmières patientes et qui ont pris le temps de m'écouter ! Nous avons traversé cette épreuve avec mon mari et mes trois enfants. Durant le traitement j'ai perdu maman d'un cancer généralisé. Les liens se sont renforcés avec mon papa. La vie est belle alors faites vous dépister !

Assurances

Hgrandje

Citoyen/ne • 14 oct

Assurances

Hgrandje, Citoyen/ne • 14 oct

Lorsqu'on se fait dépister régulièrement, on a un dossier souvent chargé : kystes, nodules....même si ce n'est pas cancéreux, et pour peu qu'il y ait un antécédent familial (obligatoirement indiqué dans le dossier), il devient quasi-impossible pour les femmes indépendantes de se faire assurer en prévoyance.
Donc plus on se fait surveiller plus il est difficile de s'assurer. Ce n'est pas logique. Et compte tenu du risque de cancer du sein, il est inadmissible de ne pas pouvoir s'assurer. Que peut on faire pour contraindre les assureurs ?

Inclure les hommes

Hgrandje

Citoyen/ne • 14 oct

Inclure les hommes

Hgrandje, Citoyen/ne • 14 oct

Les hommes également sont suceptibles de développer un cacncer du sein. Comment les informer qu'un kyste peut être un cancer du sein quand la communication est 100% orientée vers les femmes.

Le cancer a tout age ....

Tazou

Citoyen/ne • 13 oct

Le cancer a tout age ....

Tazou, Citoyen/ne • 13 oct

Bonsoir,
Juste pour témoigner de l importance à ce que les choses puissent avancer en France ... je suis maman de 2 enfants séparé avec le papa depuis 1 ans au moment des faits. En décembre 2013 je remarque que ma poitrine change ... surtout le droit, 1,2,3 jours passé je remarque qu' il a grossi, puis une veine plus visible que d abitude au toucher une masse de 1 sur 3 centimètres ... je me rend aux urgences et là le médecin me demande à faire en urgence une mammo et echo. 1 semaine passe avant le rdv avec le médecin il me demande de faire une biopsie il me rappelleront dans 4 semaines. 1 semaine plus tard la secrétaire du médecin le téléphone en me demandant de venir en urgence voir ce dernier et là le verdict tombe madame vous avez un cancer du sein sois nous pratiquons l'ablation droit soit nous estimons à 3mois votre chance de survie donc 6 séances de chimio et 30 séances de radiothérapie Plus l'ablation et bientôt j'espère la reconstruction bref j'apprends à 33 ans que je risque ma vie là tout se bouscule dans la tête surtout pour les enfants ce qui est dommage c'est que le dépistage devrait être systématique pour les femmes régler un suivi psychologique un encadrement compréhensif une aide financière car pas de travail pas d'aide plus les dettes qui s'accumule donc là 2 ans passé je suis toujours là toujours avec mes enfants un travail que je fais depuis six mois donc je peux vous dire oui c'est bien la vie. et merci pour tout le soutien que j'ai eu en 2014

Dépistage en milieu rural

zabou

Citoyen/ne • 13 oct

Dépistage en milieu rural

zabou, Citoyen/ne • 13 oct

Il me semble important que le dépistage puisse se faire facilement quelque soit le lieu d'habitation. En zone rurale, pour les personnes sans moyen de transport, avec de petites ressources, la prise en charge du tranport jusqu'au lieu de dépistage (sur justificatif de revenu, au delà de 20 kms et sur avis motivé du médecin traitant) pourrait être utile.

depistage

mj

Citoyen/ne • 13 oct

depistage

mj, Citoyen/ne • 13 oct

J’ai 43 ans et Je suis encore en vie parce que mon gynécologue a fait, lors d’une consultation banale, une palpation des seins puis une échographie .Il a découvert une tumeur qui était cancéreuse mais à un stade précoce. Quand je parle avec des femmes, tous les gynécologues ne le font pas. Je ne comprends pas pourquoi une palpation ne demande aucun investissement et les gynécologues possèdent tous un appareil à échographie . Si tous les gynécologues le faisaient on pourrait dépister un grand nombre de femmes et ceci à moindre cout