Toutes les contributions

 

Le recueil des contributions en ligne a été ouvert entre octobre 2015 et avril 2016, pour que chacun, citoyen-ne, professionnel-le, association, institution, puisse apporter son point de vue sur le dépistage du cancer du sein
et les évolutions souhaitées. Les contributeurs pouvaient choisir de s’exprimer de façon ouverte, ou bien en sléectionnant une des thématiques proposées.
Consultez l’analyse des contributions numériques produite par le comité d’orientation de la concertation.

Je trie les contributions

Autosurveillance

Sarah Mam

Citoyen/ne • 13 oct

Autosurveillance

Sarah Mam, Citoyen/ne • 13 oct

Tout simple..Tous les matins, nue devant la glace, levez les bras en l'air (l'un après l'autre en vous brossant les dents, par exemple) . Si une fossette ou un "truc" en forme de trou qui accroche la peau apparaît, il faut consulter. Les tumeurs se fixent sur les tissus et gênent le mouvement normal de la peau. Plus qu'une boule (souvent une glande anodine), c'est LE signe qu'il faut surveiller..
😉
Un médecin me l'a expliqué lors d'une mammographie de contrôle..
Dépister tôt est primordial pour guérir.
À diffuser autour de vous !

Le dépistage du Cancer du sein

FleurDuNord

Citoyen/ne • 13 oct

Le dépistage du Cancer du sein

FleurDuNord, Citoyen/ne • 13 oct

Le dépistage du cancer du sein est très important et doit rester prévu tout les 2 ans pour les 50/74 ans, voir même un peu avant 50 ans pour les cas à risque !!

avis

caipirinha

Citoyen/ne • 13 oct

avis

caipirinha, Citoyen/ne • 13 oct

Envoyer par courrier a chaque femme une invitation a se faire dépister gratuitement en faisant une mammographie

Prise en charge de l'oncotype DX

Calliopa

Citoyen/ne • 13 oct

Prise en charge de l'oncotype DX

Calliopa, Citoyen/ne • 13 oct

L'oncotype est un examen qui est pratiqué sur une lamelle de la tumeur afin de déterminer son risque récidivant. Il m'a permis d'échapper à la chimiothérapie malgré un ganglion sentinelle positif (juste chirurgie, radiothérapie et hormonothérapie). L'oncotype est envoyé à Boston, aux États Unis, cela coûte 3000 euros, ce qui a été pris en charge par mon ARS. Je me demande comment font les femmes qui n'ont pas les moyens ou dont l'ARS ne prend pas l'oncotype en charge et qui sont en nécessité financières ? Doivent elles emprunter ou subir une chimiothérapie (qui coûte bien plus chère à la Sécu que l'oncotype DX) alors qu'elle ne serait peut être pas nécessaire ?

Le dépistage sauve la vie !

Calliopa

Citoyen/ne • 13 oct

Le dépistage sauve la vie !

Calliopa, Citoyen/ne • 13 oct

Bonjour, j'ai été atteinte d'un cancer du sein il y a deux ans à 48 ans. J'étais suivie par mammographie et échographie pendant 8 ans, tous les deux ans, rien d'alarmant... La huitième année, le crabe me prend en traître... Grâce à l'oncotype DX (3000 euros pris en charge par mon ARS, comment font les personnes qui sont dans le besoin ?) j'ai échappé à la chimiothérapie (pourtant ganglion sentinelle positif). Je tiens à dire que la prévention m'a sauvé la vie, j'avais des projets de départ à l'Étranger et la mammographie rentrait dans la dernière de mes préoccupations... Je bénis ma gynécologue qui m'a rappelé que j'étais en retard sur mon contrôle des 2 ans et que ça serait une bonne idée de la faire avant de partir...

Dépistage cancer uterus

Isalys69

Citoyen/ne • 13 oct

Dépistage cancer uterus

Isalys69, Citoyen/ne • 13 oct

À partir de 30 ans une surveillance gynécologique devrait être obligatoire pour éviter de Lourdes interventions sur un papilloma virus qui se transforme en carcinome

Âge dépistage

alassia

Citoyen/ne • 12 oct

Âge dépistage

alassia, Citoyen/ne • 12 oct

50 ans, c'est tard. J'ai vu beaucoup de jeunes femmes dans les salles d'attente .

Il me semble important de donner son...

Mel

Citoyen/ne • 12 oct

Il me semble important de donner son...

Mel, Citoyen/ne • 12 oct

Il me semble important de donner son avis en tant que femme sur la question.
Le dépistage est un moyen de prévention face à des pathologies à conséquence grave.
Le cancer étant en plein essor, il est de droit que chaque femme ait la possibilité d'accéder au dépistage.

Alors bien sûr, je suis POUR.

Je suis POUR le dépistage du cancer...

Cha

Citoyen/ne • 12 oct

Je suis POUR le dépistage du cancer...

Cha, Citoyen/ne • 12 oct

Je suis POUR le dépistage du cancer du sein.
Compte tenu du nombre de femmes atteintes du cancer (1 femme sur 8 !!!!) il me semble nécessaire de maintenir et favoriser le dépistage pour une prise en charge précoce.

Manque de place

Coco

Citoyen/ne • 12 oct

Manque de place

Coco, Citoyen/ne • 12 oct

Impossible de trouver un rendez-vous pour une mammographie car les places réservées au dépistage sont limitées pour ne pas gêner l'activité normale des services de radiologie des hôpitaux. Pour obtenir un rendez-vous plus rapide, il faut avoir une ordonnance du gynécologue....

Dépistage du cancer du sein

LEFEBVRE Annick

Professionnel • 12 oct

Dépistage du cancer du sein

LEFEBVRE Annick, Professionnel • 12 oct

Sans antécédent familiaux, Ma fille de 35 ans (2 enfants de 6 et 3 ans) a eu un cancer du sein en 2015
la découverte fut fortuite au décours d'une visite chez sa gynécologue.
Une étude génétique a permis de démontrer que ce cancer n'était pas d'origine génétique
La prise de pillule après plusieurs grossesse n'augmente t elle pas le risque de contracter ce type de cancer?
le stérilet entraine t il moins de risque de survenue de ce cancer?
L'alaitement a t il un effet prévenant ou pas ce type de pathologie?

Pour l'avoir accompagnée pendant son TTT j'ai découvert beaucoup de jeunes femmes avec la même pathologie
quels sont les facteurs de risque idnetifiés à ce jour ( elle ne fume pas et pratiquait une activité sportive!)

L'être humain n'est il pas une espèce vieillissante? pourquoi certaines de nos cellules se mettent elles à se développer de façon anarchique?

Pas d'accord avec l'article "Une mamo si...

Monik

Citoyen/ne • 12 oct

Pas d'accord avec l'article "Une mamo si je veux" lu sur l'Express du 7 octobre 2015

Monik, Citoyen/ne • 12 oct

Je trouve que la mammographie tous les 2 ans est une bonne chose. Elle permet de diagnostiquer de toutes petites tumeurs. Autour de moi, récemment j'ai eu trois amies (entre 60 et 70 ans) , qui se faisaient dépister régulièrement, à qui on a trouvé un cancer du sein. On peut en conclure que sans cette mammographie, le cancer aurait été détecté plus tard avec certainement de plus lourdes conséquences. Comment peut-on savoir si les petites tumeurs vont évoluer ou pas, je pense qu'il ne faut pas prendre de risque, l'enjeu est trop important. Dans certains cas, les détections précoces pouvaient éviter la chimio...

A propos des facteurs de risque...

Laura

Citoyen/ne • 12 oct

A propos des facteurs de risque...

Laura, Citoyen/ne • 12 oct

Beaucoup de femmes affirment recevoir un diagnostic de cancer sur sein et n'avoir aucun facteur de risque (et donc rentrent dans les statistiques comme telles). Pourtant dans mon entourage j'ai vu les deux cas de suivants : une femme n'ayant soit disant aucun facteur de risque (et pourtant en surpoids et très sédentaire, facteurs reconnus), une autre n'ayant aucun antécédent familial mais après un entretien soigné et des recherches génétiques il s'avère, un an plus tard qu'elle est porteuse d'une mutation génétique transmise par ...son père. Beaucoup de femmes croient n'avoir aucun facteur de risque lorsqu'il n'y a aucun cancer du sein du côté maternel...il faudrait mieux informer à ce sujet...

La mammo oui mais pas pour toutes

Laura

Citoyen/ne • 12 oct

La mammo oui mais pas pour toutes

Laura, Citoyen/ne • 12 oct

En France une femme a un risque moyen de 1 sur 8 soit 12,5 % d'avoir un cancer du sein dans sa vie. Cela veut dire qu'on voudrait faire passer des mammos de dépistage à 87,5% de femmes qui n'auraient jamais de cancer de leur vie ! Ce risque est une moyenne mais chaque individu est différent. Une porteuse de la mutation BRCA 1 ou 2 aura un risque beaucoup plus élevé approchant les 80% parfois. Une grosse fumeuse, une femme avec antécédents familiaux ,une femme en surpoids ou consommant de l'alcool aura un risque plus élevé qu'une femme sans antécédent ni autre facteur de risque connu. Donc c'est aux femmes de décider en fonction de leur histoire quoi faire. Sous prétexte de sauver quelques centaines de vie on ne peut prendre le risque de provoquer deux ou trois cancers radio induits (ne serait ce qu'un seul). La médecine est faite pour soigner et sauver des vies, pas le contraire. Il est inadmissible de proposer systématiquement des mammos alors que les rayons X et gamma sont officiellement classés comme cancérigènes; Lors de mammos répétées les rads s'accumulent dans les tissus....certes une mammo ne vous tuera pas mais quid de mammos effectuées pendant 15 ou 20 ans ? Si le risque d'avoir un cancer du sein était de 50% dans la population générale je pense que la balance pèserait en faveur des bénéfices pour les mammos....Mais on est loin de là. Toutes les études récentes mettant en avant les cancers radios induits sont passées sous silence. Où est la démocratie ?

Fonction publique

Jiji

Citoyen/ne • 11 oct

Fonction publique

Jiji, Citoyen/ne • 11 oct

Pourquoi ne pas associer les administrations á cette lutte ? Mammo effectuée sur le temps de travail , véhicule équipé.. En 2011 rien à signaler. En 2012 nouvelle mammo dans un autre établissement....découverte du crabe ! A l annonce de mon cancer des collègues m ont indiqué qu elles ......ne se rendront jamais à ce type d examen ! Par contre d autres y sont allées pour la première fois. A l époque j avais 54 ans. Maman est dcd d un cancer du sein, l une de mes deux soeurs est aussi atteinte.

Le cancer du sein avant 50 ans

Sophie

Citoyen/ne • 11 oct

Le cancer du sein avant 50 ans

Sophie, Citoyen/ne • 11 oct

Je me suis découvert une tumeur au sein gauche l'année dernière à 44 ans. Suite à différents examens complémentaires il s'est avéré que c'était un cancer. Après une mastectomie, 8 cures de chimiothérapie et 20 séances de rayon le plus dur est derrière moi. Je me pose souvent la question de savoir si je ne m'étais pas trouvée moi même cette tumeur quelle aurait été l'issue sachant que plus la prise en charge est rapide plus les chances de guérir sont importantes. Ma gynécologue que j'avais vu 3 semaines plus tôt n'avait rien détecté lors de l'examen clinique. Elle n'était pas chaude pour les mammographies avant 50 ans. Elle n'avait pas voulu m'en prescrire une l'année dernière !!! Pourtant quand je me suis trouvée ma tumeur (la
plus grosse) j'en avais 3 en tout et lors du curage axillaire des ganglions malades. Lors de mon parcours de soin j'ai vu de nombreuses femmes de moins de 50
Ans même si je sais que ce n'est pas
la majorité. Pourquoi ne pas faire évoluer les choses sur l'âge des 1ère mammographie ?
De plus autre sujet : le droit à l'oubli pour les demandes de crédit.
Double peine car suite à mon cancer il ne m'est plus possible d'envisager de prendre un crédit.
Je deviens dépendante de mon mari, nos relations ont été mises à mal mais je ne peux le quitter n'ayant financièrement plus la possibilité d'être autonome ou d'envisager malgré une activité salariée de racheter par exemple la moitié de la maison que nous avons acheté ensemble...
Merci pour ce droit de parole

Faites vous dépister

penny1707

Citoyen/ne • 11 oct

Faites vous dépister

penny1707, Citoyen/ne • 11 oct

Le 17/01/2014 je passe ma mammographie comme tous les 2 ans, on me trouve une masse dans le sein droit, confirmé par l'échographie, je n'avais aucun symptôme autre, on ne sentait rien à la palpation. Ensuite tout a été très vite, biopsie, examens complémentaires, opération à Curie le 23/12/2014 (tumérectomie plus test du ganglion sentinelle), ensuite 15 séances de radiothérapie. J'ai un traitement hormonal pour 5 ans... Sans la mammographie de dépistage mon cancer aurait pris des proportions plus importantes et le pronostique aurait été moins bon.

Le cancer du sein un suivi kinesitherapique...

Fab

Professionnel • 11 oct

Le cancer du sein un suivi kinesitherapique de l annoncé à la reconstruction eventuelle

Fab, Professionnel • 11 oct

Le dépistage correspond à une étape importante avec une nécessité à un véritable accompagnement des femmes touchées Car elles se trouvent suite à l annonce souvent dans un état d angoisse et elles ne savent pas toujours que les kinésithérapeutes peuvent les accompagner et jouent un rôle importante dans leur traitement. Le dépistage est important mais le suivi pluridisciplinaire est fondamental

interet d'un depistage precoce par rapport a...

julia

Citoyen/ne • 11 oct

interet d'un depistage precoce par rapport a un depistage tardif

julia, Citoyen/ne • 11 oct

1999 ma mere est décédée d'un cancer du sein métastasé découvert très tardivement traité par herceptine et chimio pendant 2 ans auparavant ;elle était plutôt suivie mais c'était il y a 16 ans. Dramatique..
2014 Suite a des écoulements intermittents monoporique et sensation d'une mini pierre au quadrant externe du sein on m'a découvert un nodule de 8mm a l'irm qui a été biopsié et qui s'est révélé être précancéreux c'était des atypies. Ce qui a eu pour incidence une mammectomie partielle 4cm /3 ôté et mammoplastie c 'est bon on s'en remet.
Que pensez du dépistage précoce ?le chirurgien m'a dit qu'il se préparait certainement un beau cancer au vu des antécédents et a été incisif. Est ce que ce precancer devenait forcement un cancer? Personne le saura..
Je pense qu 'on a fait des gros progrès en matière de diagnostique et cela est plus que positif par contre il faut tomber sur un bon sénologue ; Cependant le conseil que je donnerai au femmes c'est de se surveiller cliniquement par autopalpation que ce soit a tout age toute classe sociale confondue sans être pour autant très préoccupée. Je n'aime pas aller chez les docteurs . Personnellement c'est des modifications cliniques qui m'ont amené a consulter...

Si le dépistage venait à la rencontre...

Didit

Citoyen/ne • 11 oct

Si le dépistage venait à la rencontre des salaries

Didit, Citoyen/ne • 11 oct

Tout comme le don du sang.toujours pas assez de donneurs hélas, Il faut mettre en place le dépistage du cancer du sein à la portée des entreprises en déplaçant des équipes médicales tout près de zones commerciales, industrielles, tertiaires, etc....et le faire tous les ans en OCTOBRE. Marquez les événements par des campagnes au coeur de chaque entreprise par une information ou une animation. ... C est au coeur du quotidien de chacune que le message pour le dépistage aura un mpact plus rose !